site de la ville de Triel
Inauguration de l’ancienne mairie restaurée

L’ancienne mairie réhabilitée, place Gaston-Menier, a été inaugurée le 14 mai dernier par le maire Daniel Vachez, aux côtés de la conseillère municipale déléguée à la valorisation du patrimoine et au tourisme Pascale Natale, du sous-préfet Frédéric Mac Kain et de plusieurs membres du conseil municipal.

Après la coupure symbolique du ruban tricolore, la foule s’est introduite dans les lieux, découvrant avec émerveillement la finesse de l’exécution des travaux : parquets, boiseries et peintures décoratives murales, éclairages.

Après ce temps de découverte que de nombreux visiteurs ont tenu à immortaliser dans les plus fins détails avec leur appareil photographique, le maire a pris la parole.

Dans son allocution, il a exprimé sa satisfaction et félicité, pour la qualité de leur travail, tous ceux ayant collaboré à la réalisation de cet important chantier : les deux architectes chargés de la maîtrise d’œuvre, Diego Rodriguez et Alain Rouvray, œuvrant sous le contrôle de Laurence Magnus, architecte des bâtiments de France ; les trois peintres restaurateurs Louise Froudevaux, Marie-Josèphe Tournon et Yves Lutet, ainsi que l’ensemble des entreprises de bâtiment.

Il a également chaleureusement remercié la Région d’Île-de-France pour sa précieuse participation financière représentant un montant de 234 000 € (le coût global de l’opération s’élevant à 742 000 €).

Puis, soudainement, dans ce lieu imprégné d’histoire, le public a été transporté plus de cent ans en arrière, avec l’entrée de quatre compères costumés comme au temps des Menier.

Ces jeunes comédiens du Théâtre du Songe d’Or ont interprété un divertissant intermède théâtral intitulé “Une petite erreur d’appréciation”, évoquant la fin du chantier de construction de l’ancienne mairie sous la conduite de l’architecte Louis Logre, en 1895. Cette saynète, écrite dans l’esprit de la comédie de boulevard, a été imaginée comme un clin d’oeil à Henri et Gaston Menier, férus de théâtre. En effet, les industriels aimaient à se donner en spectacle pour leurs amis dans leurs hôtels particuliers parisiens.

Avec ces travaux de réhabilitation, le bâtiment inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1986, pour ses façades, ses toitures et ses décorations intérieures, a désormais retrouvé tout son éclat.

Outre sa fonction de mairie, le bâtiment a connu différentes utilisations au fil des années. Aujourd’hui, de nouveau accessible au public, il sera le lieu de travail des chercheurs et des étudiants autour du fonds documentaire lié à l’époque Menier.

L’ancienne mairie pourra également être ouverte notamment dans le cadre des visites de la cité ouvrière organisées tous les mois par le service municipal d’animation du patrimoine et durant le week-end des Journées européennes du patrimoine. À cette occasion, les Noisiéliens qui n’ont pas pu assister à l’inauguration de l’édifice, pourront aussi découvrir la saynète qui y sera rejouée en plusieurs représentations.

Consulter le Livret de l’inauguration