pastille espace citoyen
site de la ville de Triel
L’intercommunalité gérée par une communauté d’agglomération

Un changement de statut pour poursuivre le développement du Val Maubuée.

Le Syndicat d’agglomération nouvelle du Val Maubuée est devenu, le 1er janvier dernier, une communauté d’agglomération. Ce changement de statut est intervenu pour différentes raisons.

Une délibération des élus du comité syndical, réunis le 18 octobre dernier, a tout d’abord précisé les compétences détenues par le San. Les conseils municipaux des six communes de Champs-sur-Marne, Croissy-Beaubourg, Émerainville, Lognes, Noisiel, Torcy ont ensuite validé cette décision.

Les transferts de compétences qui en ont résulté, ont alors conduit à ce changement de statut, puisque le San se trouvait amené à gérer l’intercommunalité comme une communauté d’agglomération.

Dans le même temps, il est apparu que la forme de gestion en communauté d’agglomération serait la mieux adaptée pour ce secteur géographique qui regroupe aujourd’hui 86 422 habitants.

Rappelons que la vocation première du San était de financer et construire des équipements publics nécessaires au développement de l’agglomération et d’assurer leur fonctionnement quotidien et celui des services intercommunaux (médiathèques, piscines, réseaux d’eau et d’assainissement…).

Mais aujourd’hui, l’institution doit gérer, entretenir, réhabiliter, poursuivre et développer de grands projets pour l’avenir du territoire. Il lui fallait donc un cadre institutionnel pour agir en toute légalité et dans les meilleurs intérêts de la population du Val Maubuée. En outre, il n’y avait plus aucun intérêt à conserver le statut de San.

La communauté d’agglomération se voit donc réaffirmée dans les compétences qu’exerçait le San (construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire, développement des zones d’activités économiques, préservation de l’environnement, gestion de l’eau, de la géothermie, des aires d’accueil des gens du voyage…).

Mais elle peut désormais étendre son champ d’actions, en renforçant son travail avec les communes, mutualisant s’il le faut certaines missions, en œuvrant aussi dans des domaines où son potentiel financier lui permet d’être plus pertinent que l’échelon communal (programme local d’habitat, aide à la construction et réhabilitation de logements sociaux, organisation des transports urbains, parkings, pôles gares…).
> Communauté d’agglomération du Val Maubuée.