site de la ville de Triel
La ministre Aurélie Filippetti à la découverte du patrimoine de Noisiel

Dimanche 16 septembre 2012 après-midi, la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, a tenu à marquer de sa présence les 29es Journées européennes du patrimoine à Noisiel, qui ont rassemblé près de 14 700 visiteurs.

Visite Aurélie Filipetti 1 La ministre a d’abord été accueillie sur le site de l’ancienne chocolaterie Menier, par le maire de Noisiel, Daniel Vachez, le président-directeur général de Nestlé-France, Martial Rolland, accompagné d’une importante délégation composée notamment du sénateur et président du conseil général, Vincent Éblé, du député Eduardo Rihan-Cypel et de la conseillère municipale chargée de la valorisation du patrimoine et du tourisme, Pascale Natale.

La délégation s’est ensuite rendue à pied dans la cité ouvrière, pour une découverte du chantier de restauration de l’ancienne mairie. Visite Aurélie Filipetti 6 En sortant, elle a croisé et salué les lycéens de la section histoire des arts du lycée Gérard-de-Nerval qui chaque année commentent des visites guidées.

La visite s’est poursuivie vers la place Émile-Menier, pour entrer dans les anciens réfectoires et le hall de l’Hôtel de Ville (exposition “les archives insolites et remarquables”), où la ministre a tenu à saluer les élus du conseil municipal présents, mais aussi les agents municipaux et les différents partenaires associatifs qui ont contribué à la réussite de cette manifestation.

Différentes expositions et animations y étaient proposées, tandis que dehors les visiteurs se massaient pour descendre dans les abris anti-aériens de la seconde guerre mondiale, ouverts exceptionnellement pour cette manifestation.

Par cette visite à Noisiel, la ministre a tenu à témoigner de son attachement au patrimoine industriel comme celui de Noisiel, qui lui évoque ses racines familiales.

Visite Aurélie Filipetti 2 Visite Aurélie Filipetti 3
Visite Aurélie Filipetti 4 Visite Aurélie Filipetti 5

Les archives communales insolites et remarquables

JPEG - 10.3 ko
Visite d’Aurélie Filippetti aux archives

Avec 1 190 visiteurs, l’exposition “Les archives communales insolites et remarquables” présentée par le service municipal des Archives a connu un franc succès. Cette exposition illustrait parfaitement le thème de ces Journées européennes du patrimoine sur le thème “Les patrimoines cachés”. Noisiéliens, touristes d’Ile-de-France, d’autres régions et même visiteurs étrangers venant de Montréal ou de Boston, ont pu découvrir des archives de nature très variées, mémoire de la vie noisiélienne au fil des siècles. Dans les vitrines, sur les tables et sur les grilles d’exposition, on pouvait notamment admirer :

- parchemin (registre de délibérations de la commune de 1792),
- carte du 18e siècle (dessinée par l’Abbé de la Grive de 1740),
- plan général aquarellé du Domaine de Malnoue de 1877 (domaine de 144 hectares faisant partie des nombreuses demeures de plaisance de la famille Menier, acquis par les chocolatiers en 1884, avec un jardin à l’anglaise ponctué de “fabriques” (serres, kiosques etc.) et traversé par une rivière aménagée),
- maquette réalisée par le cabinet d’architectes J. Levy pour la construction de l’extension de la mairie principale de Noisiel en 1994,
- fiches familiales d’état civil des habitants de Noisiel (nés entre 1860 et 1940),
- archives numérisées des registres paroissiaux datant de 1626 à 1792,
- tableau en bois reprenant le slogan “Le Réveil de Noisiel”, utilisé par Louis Guilbert, premier maire ayant succédé aux cinq générations des Menier…

Aidés par l’archiviste municipale, les visiteurs ont pu visualiser une recherche généalogique en ligne sur le site internet des Archives départementales de Seine-et-Marne, via la rubrique Archives (“Aide à la recherche généalogique”) du site internet de la Ville. Cette animation autour de l’état civil a offert un temps particulièrement fort en relationnel, déliant des histoires de vie et des échanges passionnants entre les visiteurs (amateurs ou non de généalogie). Certains en effet, ont pu retrouver trace de leurs ancêtres, pour la plupart des “Chocolats” (ouvriers de la chocolaterie).

JPEG - 12.8 ko
Extrait du plan général aquarellé du Domaine de Malnoue de 1877
JPEG - 10 ko
1er registre paroissial (1626 à 1674).
JPEG - 5.7 ko
Fiches familiales d’état-civil des habitants de Noisiel (nés entre 1860 et 1940).
JPEG - 17.5 ko
1er registre des délibérations (1792 à 1908) avec sa couverture en parchemin

Passeport de l'Intérieur de 1839Passeport de l’Intérieur de 1839 du duc de Levis-Ventadour (fils du duc Pierre Gaston Marc de Levis, propriétaire du grand château de Noisiel et maire de 1808 à 1830), en vue d’un déplacement de Noisiel à Rouen. Ce document, ancêtre de la carte d’identité, est devenu obligatoire en France à partir de 1810. Il permettait de se déplacer de province en province et était délivré par le maire de la commune.