site de la ville de Triel
La municipalité présente ses vœux

En ce début d’année 2014, la municipalité a convié, pour la cérémonie des vœux, le 11 janvier dernier, l’ensemble des acteurs de la vie locale : professionnels du secteur privé, représentants des services publics, responsables associatifs.

JPEG - 88.5 ko
© Henri Perrot

Les personnalités ont été invitées à s’installer dans les fauteuils de l’auditorium Jean-Cocteau pour assister à un divertissant spectacle.

On remarquait notamment le député Émeric Bréhier ; le sénateur et président du Conseil général, Vincent Éblé ; l’ambassadeur du royaume du Cambodge, Narang Nouth ; l’ambassadeur du Bénin, Cosme Arouna ; le président de la Communauté d’agglomération de Marne la Vallée, Paul Miguel, et différents élus régionaux, départementaux et municipaux.

Le ton de cette soirée conviviale devait être donné, avant que le rideau ne se lève, par une voix off telle celle d’une hôtesse de l’air, souhaitant à chacun de « passer un agréable vol à bord de Noisiel Airline ».

Le spectacle a pris la forme d’un voyage à travers l’Irlande, l’Écosse et la Bretagne, avec un quatuor de harpistes Telennou Torsic, dirigé par Martine Jacotin du Conservatoire à rayonnement intercommunal du Val Maubuée. Les quinze danseuses de la classe de Grégory Cianci, du Conservatoire à rayonnement départemental, ont quant à elles présenté plusieurs chorégraphies.

Le maire Daniel Vachez, entouré de son équipe, a ensuite pris la parole pour formuler ses vœux de pleine santé, de prospérité, de joie et de bonheur, avec une pensée toute particulière « pour tous ceux qui souffrent, qui connaissent des difficultés de toutes sortes dans leur vie quotidienne, en leur souhaitant que 2014 leur permette de les surmonter ».

Profitant de ce que de nombreuses personnes travaillant au service des Noisiéliens tout au long de l’année étaient présentes dans la salle, le maire a souligné : « vous contribuez, chacun à votre manière, en fonction de vos responsabilités, au développement, au dynamisme, à l’animation et au “bien vivre ensemble” à Noisiel. Tout au long de l’année, vous vous mobilisez dans vos structures respectives pour donner le meilleur de vous-mêmes. Vous agissez ; vous vous dépensez sans compter. Grâce à vous, Noisiel progresse. Merci sincèrement pour votre implication, car c’est elle qui donne à notre commune son cœur, son âme, sa vitalité.  »

S’abstenant de dresser un bilan des actions menées par la municipalité, comme le veut la réserve en période préélectorale, le maire a néanmoins salué le travail de chacun des membres de son équipe, avec une pensée particulière pour ceux d’entre eux qui ont formulé le souhait de ne pas solliciter un nouveau mandat auprès des électeurs pour les élections municipales.

Il a émis le vœu que « ce grand rendez-vous citoyen soit l’occasion d’un débat à la fois intense et serein, d’un débat respectueux des idées, des convictions et des personnes  ».

Enfin, il a terminé son propos en appelant chacun à placer la solidarité au cœur de l’année 2014 : « la solidarité est un enjeu décisif : je veux parler de la solidarité sur le plan social, de la solidarité entre les générations et, plus largement, de la solidarité entre concitoyen, quelles que soient leurs origines et la couleur de leur peau. Solidarités créatrices de lien social et de convivialité, sans lesquelles il ne saurait y avoir de vie en société digne de ce nom ; sans lesquelles le “vivre ensemble” serait une expression vide de sens ».

Comme le veut la tradition de cette cérémonie officielle des vœux, la municipalité tenu à honorer des acteurs de la vie locale en leur remettant la médaille de la Ville. Trois citoyens ont ainsi été récompensés : Bernard Didon, Simone Coudin et Kevin Dourbecker (portraits ci-dessous).

> Lire l’intégralité du discours du maire pour la cérémonie officielle des vœux de la municipalité

Bernard Didon

Récompensé par Catherine Landry, maire-adjointe chargée de la communication, de l’emploi et de la vie économique

JPEG - 54 ko
© Henri Perrot

Dès son plus jeune âge, Bernard Didon apprend le sens du mot entraide. Il a pour modèle son père, instituteur, altruiste et distingué par les palmes académiques.

Tout au long de ses études universitaires d’économie, Bernard est secouriste bénévole à la Croix-Rouge. Il commence à faire de l’insertion professionnelle pendant son service militaire. Il aide alors les jeunes recrues à trouver un stage ou un travail à la sortie de l’armée.

Par la suite, il a l’opportunité de travailler dans plusieurs secteurs comme l’industrie, la grande distribution et la banque.

En 1993, il entre à la Banque de France comme analyste informatique et il emménage quatre ans plus tard à Noisiel, dans le quartier de la Remise-aux-Fraises.

L’idée de s’investir dans le bénévolat le taraude depuis un moment déjà, quand en 2003, il saisit une opportunité offerte par la Ville de Noisiel, qui cherche à dynamiser son service municipal de l’emploi. Il se met alors au service des demandeurs d’emploi comme coach.

Cette mission demande une très grande connaissance de l’humain, beaucoup d’empathie et de ressenti. Depuis maintenant plus de dix ans, chacun reconnaît à cet homme les mots justes, le recul nécessaire et un fin sens de l’analyse. Aider les autres est pour lui naturel, même s’il aime à le souligner « aider les autres, c’est aussi s’aider soi-même, en se sentant utile  ».

Ainsi, au fil de ces années, ce sont plus de 300 demandeurs d’emploi qu’il a rencontrés, à qui il a permis de reprendre confiance en eux-mêmes et - si ce n’est retrouver tous du travail - franchir des barrières qui leur paraissaient insurmontables.

Simone Coudin

Récompensée par Joël Guiliani, conseiller délégué à l’animation

JPEG - 55.3 ko
© Henri Perrot

Simone Coudin est une femme animée d’une formidable énergie, impliquée dans la vie de la commune depuis son emménagement en 1980. Une époque qui permet de dire à juste titre que Simone a vu Noisiel et sa ville nouvelle se construire.

Sa vie professionnelle est marquée par l’envie d’aider les autres et de donner. Elle travaille à l’Éducation nationale, où elle occupe différents postes dans des collèges, lycées et même au ministère. Si elle gravit peu à peu les échelons, terminant sa carrière à l’université de Marne-la-Vallée Paris Est, en tant que responsable adjointe du service formation, elle n’en oublie pas moins ses convictions, et continue d’affirmer son altruisme. Ainsi, tout au long de son parcours professionnel, elle s’investit dans différentes instances de représentation du personnel.

À Noisiel, dans sa vie citoyenne, c’est comme représentante des parents d’élèves de la FCPE à l’école des Totems qu’elle s’investit, mais aussi membre du bureau de l’amicale des locataires des Totems puis de l’allée Léon-Blum, et comme conseillère municipale de 1995 à 2001.

Chez les Coudin, l’engagement associatif est même une histoire de famille. Son époux Jacques, est le fondateur de l’association Toloman, dont Simone a aussi été la secrétaire pendant douze ans.

Depuis 2003, Simone Coudin est présidente de Droit de Cité® des femmes de Marne-la-Vallée, une association ayant pour objectif la solidarité, l’entraide et la lutte contre toute forme de discriminations, forte d’une équipe de direction dynamique et de soixante-quinze adhérentes particulièrement actives.

Kevin Dourbecker

Représenté par Guy Sohier, secrétaire de la section tennis de table de Vlan et récompensé par Lilian Beaulieu, conseiller délégué aux activités sportives

JPEG - 39 ko
© G. Picout
JPEG - 59.4 ko
© Henri Perrot
À seulement vingt-quatre ans, Kevin est déjà champion de France, avec derrière lui aussi de nombreuses victoires. La plus belle est sans doute d’avoir dépassé son handicap - une atrophie du mollet gauche - et prouvé qu’avec du talent et de la persévérance, on peut aller très loin.

C’est à douze ans qu’il intègre le club de tennis de table de Noisiel. Son président Jean-Pierre Gavaud et son trésorier Jean-Pierre Ladeve décèlent immédiatement chez ce jeune sportif de grandes prédispositions et notamment un revers exceptionnel.

À l’âge de 16 ans, Kevin décide d’intégrer le monde du handisport, au sein du club de Choisy-le-Roi puis de Toulon. Il est très rapidement sélectionné en équipe de France.

Aux championnats d’Europe, il décroche la médaillée de bronze en 2007 et d’argent en 2009. Parallèlement, il est vice-champion de France en simple en 2009, 2010 et 2011. Et en 2013, c’est, la consécration avec l’obtention du titre de champion de France.

La carrière de Kevin est marquée par sa participation, durant l’été 2012, aux Jeux paralympiques de Londres, en simple et en équipe. Une expérience qu’il qualifie « d’inoubliable et magique ». En simple, il ne parvient pas à dépasser la phase de poule, mais en équipe, aux côtés de son coéquipier Stéphane Messi, il atteint les quarts de finale.

Son principal objectif maintenant est un titre paralympique aux Jeux de Rio en 2016.

Avec ce parcours sans faute, Kevin, dont l’humilité et générosité ne manquent pas, est resté fidèle à son club d’origine, au sein duquel il entraine les jeunes noisiéliens régulièrement.