pastille espace citoyen
site de la ville de Triel
Le comité consultatif : un espace de concertation avec les habitants

En parallèle des réunions publiques et des rencontres itinérantes de quartier, la Ville anime, à travers l’action du secteur de la concertation avec les habitants, des comités consultatifs au sein des quatre grandes zones géographiques de la commune : Mairie, Deux-Parcs, Luzard et Ferme-du-Buisson.

Les comités consultatifs de quartier, qui se réunissent une fois par an, sont présidés par un maire-adjoint, accompagné d’autres élus résidant également dans le quartier concerné, auxquels se joignent les présidents de conseil syndicaux, d’amicales de locataires, les représentants de parents d’élèves et d’associations de quartier. Lorsque tout ou partie du quartier n’est représenté par aucune association, un à trois habitants peuvent également être associés à ces réunions.

Les responsables des services techniques et de l’urbanisme sont associés à ces séances de travail, afin d’apporter leur savoir-faire, mais aussi préparer les propositions à soumettre aux commissions municipales en vue de leur instruction.

Olivier Renault, qui a assisté à une première réunion du comité consultatif du quartier Mairie, explique : « J’ai reçu une invitation pour participer au comité qui s’est déroulé début avril dernier, c’était une première pour moi, mais je suis venu par curiosité, sachant que j’étais déjà impliqué dans le réseau associatif local, en tant que représentant d’association de parents d’élèves. C’était intéressant ; il y a eu des discussions où chacun a pu s’exprimer avec un libre temps de parole. Toutes mes questions ont trouvé des réponses. Dans le cadre des prochains comités, comme ma profession m’amène à travailler sur l’environnement et la biodiversité, j’espère pouvoir soulever certains sujets concernant notamment l’éclairage public ou encore la gestion des espaces verts.  »

Une autre habitante, Catherine Oudin, fait part elle aussi de ses premières impressions, suite à sa participation à deux réunions du comité consultatif des Deux-Parcs : « Je commence maintenant à mieux connaître les participants et donc je me sens plus à l’aise. Au début, j’étais davantage dans l’observation et l’écoute. Mais je sens que je vais à l’avenir pouvoir intervenir plus directement, car l’ambiance est libre et amicale. Il y a toujours des gens qui se plaignent systématiquement se plaignent systématiquement mais ne proposent rien de réaliste dans la société où nous vivons. Je le regrette car c’est difficile de faire avancer les dossiers dans un tel état d’esprit. »

Le comité consultatif reste le lieu de découverte des rouages de la gestion d’une commune « J’ai compris que c’est complexe, poursuit Catherine Oudin. En même temps, je pense que Noisiel est une ville exceptionnelle, que les gens ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de vivre ici. J’ai vécu en Seine-Saint-Denis, alors je peux comparer en termes d’environnement, d’offre culturelle, de desserte en transports en commun… J’avais aussi trop vu ma ville se dégrader. » Et elle conclut : « Je pense donc qu’il est de mon devoir de citoyenne de participer à ce comité consultatif. »