site de la ville de Triel
Le ministre Michel Sapin en visite sur le campus de la Ratp à Noisiel

Michel Sapin, ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social est venu, lundi 20 janvier en début de matinée, visiter le Centre de formation technique de la Ratp, avenue Pierre-Mendès-France à Noisiel.

Accueilli par de nombreuses personnalités, parmi lesquelles on comptait la préfète Nicole Klein et plusieurs élus locaux, dont le maire Daniel Vachez, le ministre tenait à féliciter et encourager la régie des transports en commun, principal recruteur d’Ile-de-France, dans la part importante d’effort qu’elle accomplit pour lutter contre le chômage et notamment celui des jeunes.

Avec un taux de chômage particulièrement élevé dans le pays pour la tranche des moins de 25 ans (25 %), le gouvernement a tenu à envoyer un message fort, au moment même où le 200e contrat “Emploi d’avenir” était signé dans ce pôle de formation de la Ratp.

Michel Sapin a expliqué : « L’Ile-de-France n’a pas encore tout à fait atteint ses objectifs avec ce dispositif, qui est plus difficile à mettre en œuvre sur ce territoire que dans d’autres régions. Car ici les jeunes sont plus mobiles et donc moins repérables par les Missions locales pour l’emploi ».

Après une visite de différents ateliers et salles de cours, permettant au ministre d’entrer en contact direct avec les jeunes et les formateurs, une table ronde a eu lieu devant l’ensemble des effectifs de l’établissement.

Plusieurs jeunes ont pu prendre la parole, témoigner de leur parcours parfois difficile et fait de “petits boulots” avant leur recrutement en contrat emploi d’avenir ou professionnalisation. Interrogés un à un par Michel Sapin, ils ont fait des retours d’expérience sur les formations qui leur sont dispensées, leur offrant une découverte des 234 différents métiers de la Ratp, mais aussi une remise à niveau dans certaines matières comme le français et les mathématiques.

Ceux embauchés à présent en CDI, ont pu pour certains faire part de leur expérience réussie et épanouie sur le terrain comme professionnels. Plusieurs jeunes femmes ont même, avec humour, démontré qu’elles ont toute leur place dans cette entreprise prônant la mixité, qu’elles n’ont « pas peur de se salir » comme agent de maintenance, et qu’elles se sentent « utiles aux côtés des hommes » dans les équipes de sécurité et de contrôle.

Devant la grande assemblée de jeunes du campus, le ministre s’est réjoui de leur dynamisme, de leur passion pour leur métier.

Affirmant que le dispositif des emplois d’avenir allait grandissant, le ministre a précisé : « je souhaite maintenant que face au pessimisme ambiant, vous soyez les ambassadeurs de la confiance retrouvée. »

Et de conclure après avoir signé la convention de parrainage de la toute jeune Éloise (20 ans), 200e salarié embauché en contrat emploi d’avenir à la Ratp, et pas peu fière de prendre place aux côtés du ministre : « Signer un emploi d’avenir, ce n’est pas occuper un jeune, c’est lui donner un vrai métier, une vraie formation, un vrai avenir ».

En savoir plus

- En 2013, le groupe Ratp a embauché quelque 3 000 personnes en Ile-de-France (2 000 CDI et 1 000 emplois aidés).
- Le 2 avril 2013, à travers une convention signée avec l’État, la Ratp s’est engagée à accompagner vers l’emploi 400 jeunes emplois d’avenir sur la période 2013/2014, soit 200 par an.
- En 2014, elle amplifie sa politique d’emploi des jeunes avec l’accueil de 1 000 contrats de professionnalisation, contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE) et emplois d’avenir.
- En Ile-de-France, ce seront : 1 670 opérateurs (1 000 conducteurs/trices de bus, 400 agents des stations métro et gare RER, 50 conducteurs de métro, 60 agents de sécurité/contrôle, 160 agents de maintenance) et 250 encadrants.|