site de la ville de Triel
Sites historiques

La ville de Noisiel abrite sur son territoire de nombreux sites historiques : l’ancienne chocolaterie Menier, la cité ouvrière, la ferme du Buisson, etc…

L’ancienne chocolaterie

Ancienne chocolaterie Le site usinier a connu plusieurs phases de transformation depuis l’arrivée des Menier en 1825 et la présence d’un moulin destiné à pulvériser des substances pharmaceutiques. À partir des années 1860, l’entreprise devient un véritable complexe industriel où l’organisation de l’espace usinier est totalement repensé. Les bâtiments sont alors ordonnés en fonction du processus de fabrication.

Jusqu’en 1924, les reconstructions et les édifications nouvelles, rendues nécessaires par l’accroissement de la production, intègrent parfaitement les progrès techniques du XIXe siècle, ainsi qu’une esthétique architecturale exceptionnelle.

L’ancienne chocolaterie Menier a été reconvertie en siège social par le groupe Nestlé-France SAS en 1996. Cette reconversion réalisée par les architectes Reichen et Robert repose sur "le dialogue entre l’architecture contemporaine et l’architecture ancienne".

La cité ouvrière

Cité ouvrière (noir et blanc) Avec la construction de la cité ouvrière entre 1874 et 1911, Noisiel devient un haut lieu de progrès social, trouvant son origine dans les nécessités de l’activité industrielle.

Cet ensemble comprend plus de 300 logements, des bâtiments publics et des équipements à caractère collectif.

Au-delà de la cohérence architecturale et de l’esthétisme de certains bâtiments, se profile une conception économique, hygiéniste et fonctionnaliste. Cité ouvrière (couleur)

Emile-Justin Menier a promu l’idée sociale et politique qu’urbanisme et industrie, travail au féminin et vie familiale sont conciliables.

Ce projet représentatif d’un certain courant de pensée de la seconde moitié du XIXe siècle, est contemporain d’initiatives patronales développées dans d’autres régions de France.

La ferme du Buisson

Ce vaste ensemble agricole modèle s’ajoute à l’industrie chocolatière des Menier en 1879. À l’exception d’une grange du XVIIIe siècle, il est reconstruit par les Menier selon l’esprit industriel et esthétique qui leur est cher. Ferme du Buisson Ce domaine de 1 500 hectares repose sur un souci constant de modernisation et de rationalisation : construction d’une voie de chemin de fer sur l’emplacement de l’actuelle promenade de la chocolaterie, matériel à la pointe de la technologie, concours de machines agricoles.

Réhabilitée depuis 1990, la ferme du buisson accueille aujourd’hui un Centre d’art contemporain, deux cinémas et un grand théâtre de 800 places.

Le parc

Protégé depuis 1944, ce parc à l’anglaise de 87 hectares est composé de grandes prairies et de petits bois où sont rassemblées des espèces variées et recherchées : séquoïa géants, platanes et marronniers centenaires, féviers d’Amérique, hêtres pourpres et verts, bambous, érables…

Au début du XIXe siècle, Chateaubriand aimait venir se reposer dans ce havre de paix et de détente.

Le parc est devenu ensuite propriété des Menier acquéreurs du château qui fut démonté après la guerre. Il reste de cette époque une rivière à l’anglaise bordée de "fabriques", une caverne et des bassins abritant autrefois des ours.