pastille espace citoyen
site de la ville de Triel
Une réforme des rythmes scolaires bien amorcée

Comme plus de 12 millions d’élèves, de la maternelle au lycée, les jeunes noisiéliens ont fait leur retour en classe, le 3 septembre dernier. Cette rentrée a été marquée, dans le cycle primaire, par la réforme des rythmes scolaires.

L’application de la réforme des rythmes scolaires voulue par le gouvernement, a été mise en place à Noisiel dès la rentrée 2013. La commune fait ainsi figure de proue en se classant parmi les trente-trois villes seine-et-marnaises à s’être investies pour offrir un cadre d’apprentissage plus favorable à la réussite des écoliers.
Dès le premier jour de classe, le maire Daniel Vachez, particulièrement attaché à cette réforme, a effectué une visite dans chaque école pour s’assurer de la bonne mise en route du nouveau dispositif, préparé sur le terrain de longue date par les services municipaux, sur la base d’une consultation avec les parents et les enseignants.

Les heures d’enseignement sont désormais réparties sur quatre jours et demi (le mercredi matin étant retenu plutôt que le samedi), à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. La journée de classe est en contrepartie allégée de trois quarts d’heure en fin d’après-midi (fin des cours à 15 h 45 au lieu de 16 h 30).
Après la classe, la Ville offre, en alternance dans les groupes scolaires, deux fois par semaine, sur une plage horaire allant de 15 h 45 à 17 h 15, un panel d’activités de qualité, entrant dans le cadre du Projet éducatif territorial (PEDT). Ces activités visent à contribuer au développement de la curiosité intellectuelle des petits écoliers, au renforcement de leur plaisir d’apprendre et d’être à l’école. Qu’elles soient sportives, culturelles ou artistiques, elles sont facultatives et gratuites. Elles sont complétées, les deux autres jours de la semaine, par le dispositif périscolaire existant (aide aux devoirs, études dirigées, loisirs en accueil périscolaire).

Les effectifs cette année sont en légère hausse, avec un total de 1 628 élèves sur l’ensemble des écoles (1 566 l’an dernier).
Cette évolution est due en partie à la révision du périmètre scolaire, avec le retour d’enfants scolarisés auparavant en limite de commune, dans deux écoles de Champs-sur-Marne (soit 26 élèves de maternelle ou élémentaire accueillis désormais dans une école de Noisiel).
On enregistre également une hausse des effectifs en maternelle (657 inscrits contre 621 en 2012) liée à une poussée de la natalité en 2010, mais aussi une sensible hausse en élémentaire (971 contre 945 en 2012).

Les écoles maternelles de l’Allée-de-Bois, des Tilleuls et l’école élémentaire de la Ferme-du-Buisson ont fait l’objet de toutes les attentions, puisqu’à la rentrée, l’ouverture d’une classe supplémentaire restait en suspens. Le maire a dialogué sur place avec les parents venus à sa rencontre et les a assurés de sa vigilance et de son soutien. Au vu des effectifs, ce sont finalement les deux écoles maternelles en question qui ont obtenu rapidement l’ouverture d’une classe.

Au cours de sa visite, le maire a également passé en revue les travaux effectués durant l’été (voir encadré) et il a pu s’assurer de la mise en place des tableaux de classe numériques interactifs dans cinq classes élémentaires pilote.

Repères et chiffres
La France est le pays européen où les écoliers ont le moins de jours de cours dans l’année, mais avec les journées les plus longues : 144 jours par an, contre 187 jours en moyenne au sein des pays de l’Union européenne.

Les activités du Projet éducatif territorial s’enracinent dans le dispositif qui existait déjà à Noisiel, avec le Plan éducatif local (PEL). Ainsi, durant l’année scolaire 2012-2013, 34 ateliers ont été proposés, auxquels ont participé près de 500 enfants.

Activités du PEDT 143 ateliers touchant à des domaines variés, animés par des animateurs, éducateurs sportifs, artistes locaux, enseignants volontaires et intervenants associatifs rémunérés par la Ville.
- sciences et techniques : astronomie,
- art et culture : théâtre, musique, marionnettes, contes et comptines, découverte du patrimoine,
- pratiques manuelles : arts plastiques, cuisine, couture,
- sports et activités physiques : athlétisme, basket, taï chi, tennis, vovinam, danse et éveil corporel, multisports,
- jeux de société : échecs et autres jeux,
- accès aux nouvelles technologies : informatique,
- développement durable : découverte de la nature.

Le budget global consacré par la Ville pour l’année scolaire 2013-2014 représente 100 € par élève (50 € par élève étant remboursés par l’État pour 2013).

Travaux réalisés cet été dans les établissements scolaires
- mise en place d’une sur-toiture d’étanchéité et d’isolation thermique sur le groupe scolaire des Noyers, le centre de loisirs attenant et les logements de fonction,
- remplacement des menuiseries extérieures du restaurant scolaire des Noyers (côté Est donnant sur la cour),
- réfection et l’optimisation du système de chauffage dans l’ensemble de l’école maternelle Maryse-Bastié, suite au chantier d’isolation thermique réalisé l’an dernier (réfection de la toiture, isolation des façades et remplacement des menuiseries extérieures),
- réfection de deux terrasses de logements de fonction à l’école élémentaire du Bois-de-la-Grange.

Retrouvez le reportage tourné par Canal Coquelicot :